D’où viennent les tomates cerises de votre panier ?

Nous portons une attention toute particulière à la provenance des fruits que nous mettons dans nos paniers, à leurs saveurs et à la manière dont ils sont cultivés. Tout au long de la saison nous sélectionnons les meilleurs fruits au meilleur moment.

Des tomates cerises responsables

En début de saison, les tomates cerises de nos paniers franciliens sont cultivées en France par une coopérative agricole. Les producteurs  adhérents s’engagent à respecter des engagements écologiques forts. La coopérative à laquelle nous accordons notre confiance est labellisée « entreprise éco-responsable ». La cueillette est effectuée uniquement et strictement  durant la saison. Engagée pour le développement durable, elle élève ses propres insectes pour les introduire au sein de ses cultures afin de sauver les tomates des nuisibles, tout en évitant les traitements chimiques. Cette méthode permet aussi une pollinisation naturelle des fleurs de tomates.
Grâce à une démarche « anti-gaspi », notre partenaire est aussi économe en eau et à réussi à diminuer par deux sa consommation en dix ans !

Les tomates cerises de Fermes de Gally

Ensuite, ce sont les tomates cerises des Fermes de Gally qui, une fois mûres à point, seront cueillies pour nos paniers franciliens. Récoltées la veille pour le lendemain à une quinzaine de kilomètres de votre entreprise, nous vous garantissons un goût authentique et une qualité nutritionnelle exceptionnelle.
Produites en culture hors-sol elles sont très économes en eau. Dans une démarche d’agriculture raisonnée et en faveur de la biodiversité, les Fermes de Gally introduisent depuis de nombreuses années des insectes pour protéger les cultures, par exemple des coccinelles gourmandes en pucerons ! 

De plus, en consommant ces grappes de tomates, vous soutenez un projet fort d’agriculture urbaine et local qui s’inscrit dans le programme « Les Fermes en Ville ».  Ces fruits sont produits à Saint-Cyr l’Ecole dans les Yvelines à proximité du Château de Versailles, sur un plateau de 3,5 hectares qui est un ancien site industriel désormais valorisé par la culture de tomates cerises, de fraises et de framboises, de potagers mis à disposition des particuliers et d’un espace pédagogique. Grâce à cette production agricole des emplois ont aussi été créés.

 

125978-Tomates (2)