La QVT (qualité de vie au travail) peut sembler être une notion vue et revue de la vie en entreprise. Connue de tous depuis une dizaine d’années en France, elle a cependant fait un bon bout de chemin et est aujourd’hui plus actuelle et plus importante que jamais. Dans le contexte de la crise sanitaire et à l’approche de la semaine de la QVT, ce concept à l’appellation un peu ringarde mérite que l’on s’arrête un instant sur ce que signifie vraiment la Qualité de Vie au Travail.

Qu’est-ce que c’est, la QVT ?

Elle est définie dans l’ANI comme « un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, l’intérêt du travail, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilité, l’égalité, un droit à l’erreur accordé à chacun, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué »

Plus généralement, elle a pour but de remettre les relations humaine et sociales au cœur des échanges et des interactions au sein du monde professionnel, et ce de manière concrète.

Mais qui donc a inventé ce concept ?

En 2013 est signé en France l’Accord National Interprofessionnel (ANI) par les partenaires sociaux dans le but de donner de l’importance à la qualité de vie au travail et à l’égalité professionnelle. Cet accord, ainsi que les discussions préalables qui l’ont construites donnent un cadre légal à une notion fondamentale de la vie en entreprise et l’ancrent dans la culture professionnelle française.

Cela révèle que l’intérêt pour la qualité de vie au travail en France est assez récent puisque cette dernière commence à se populariser dans les années 2010. Cependant, c’est un concept plus ancien qui trouve sa source dans des écrits anglo-saxons dans les années 60. Dès les années 70, les pays scandinaves mettent en place des services pour favoriser le bien-être des employés dans les bureaux : dans les années 80, c’est là-bas que naît l’idée de livrer des paniers de fruits hebdomadaires pour privilégier les snacks sains au travail.

Les actions pour la QVT sont-elles une obligation légale ?

Non. La qualité de vie au travail s’inscrit dans une notion de démarche. Certes, il existe des accords autour de la QVT comme l’ANI en 2013 ou des instructions juridiques écrites dans le code du travail (loi Rebsamen en 2015). Ainsi, des Négociations Annuelles Obligatoires sont regroupées au sein de 3 thèmes :

  • La rémunération, le temps de travail et le partage de la valeur ajoutée dans l’entreprise
  • L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et la qualité de vie au travail
  • La gestion des emplois et des parcours professionnels.

Mais ces textes n’ont instauré aucune obligation pour les entreprises à se soucier de ces concepts. Néanmoins, ils encouragent vivement à la prise d’initiative des sociétés pour améliorer le bien-être de leurs collaborateurs. La qualité de vie au travail n’est donc pas un concept à mettre en place obligatoirement. Elle n’en reste pas moins indispensable à prendre en compte dans la gestion d’une entreprise.

Un concept gagnant-gagnant ?

Les entreprises ont d’autant plus intérêt à prêter attention aux conditions de travail de leurs employés que les enjeux et les avantages qu’apporte une bonne qualité de vie au travail sont conséquents et évidents pour elles.  Car améliorer la qualité de vie au travail des salariés, c’est favoriser leur bien-être, leur implication, leur engagement, des ressentis et comportements intrinsèquement liés à la performance économique de l’entreprise. Plus concrètement, l’auteur Wright indique dans une étude sur le lien entre bien-être et performance que le bien-être des salariés influencerait à hauteur de 25% les variations des performances des employés.

Et au-delà de la performance économique, une qualité de vie au travail élevée permet le développement de la marque employeur : un moyen efficace de favoriser le recrutement et d’éviter l’absentéisme et le turn-over, face à une augmentation des exigences des employés vis-à-vis de leurs conditions de travail. Tout compte fait, s’engager dans une démarche de valorisation de la qualité de vie, c’est améliorer et gérer autrement la performance de son entreprise, en prenant en compte la dimension humaine.

 

Fêter la semaine de la QVT, ça se fait encore en 2021 ?

Maintenant que nous connaissons les nombreux bienfaits qu’apporte une qualité de vie au travail élevée, il est primordial de l’entretenir dans nos entreprises. C’est pourquoi, pour que cette notion qui peut paraître légèrement abstraite prenne matière, une semaine de la QVT a lieu chaque année. Celle-ci est organisée par le réseau Anact-Aract (Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail) dans le but de valoriser les initiatives d’entreprises pour l’amélioration des conditions de travail et du sens du collectif. Cette année, elle a lieu la semaine du 14 au 18 juin 2021 et est belle et bien actuelle, parce qu’elle pousse les entreprises à se réinventer pour s’adapter aux changements conjoncturels auxquels fait face la société depuis plusieurs mois.

Tout l’enjeu est de ne pas considérer cette semaine de la QVT comme l’unique moment de l’année où l’on se soucie de la qualité de vie de ses collaborateurs. C’est au contraire un évènement ponctuel qui vise à garder en mémoire que celle-ci est un combat de tous les jours, comme une petite piqûre de rappel. C’est l’occasion de faire une mise au point sur les objectifs pris l’année précédente, de se demander s’ils ont été atteints, et si non, pourquoi. C’est aussi le bon moment pour fixer de nouveaux objectifs pour toujours s’améliorer dans ce domaine. Et pour cela, le champ des possibles est large : ces objectifs peuvent concerner aussi bien le recrutement, l’absentéisme, le turnover, l’innovation et la prise de risque, la culture d’entreprise, le management, les relations d’équipe, la charge de travail ou bien encore l’alimentation.

A chaque entreprise, ses objectifs. Et il advient de connaître les priorités dans son entreprise. C’est pourquoi consulter les employés de l’entreprise pour connaître leurs attentes est primordial pour être en phase avec les besoins réels des salariés.

Quelles thématiques traiter pour la semaine de la QVT ?

Une semaine pour la QVT, ce peut être :

  • Un moment festif pour marquer le coup et montrer aux collaborateurs que leur entreprise prend soin d’eux.
  • L’occasion de former et de sensibiliser vos collaborateurs sur des sujets importants autour des thèmes du bien-être et de la qualité de vie en entreprise.
  • Des séances de brainstorming pour réfléchir et construire ensemble des projets adaptés aux envies des employés.
  • Tout ça en même temps

2021 : une année qui redistribue les cartes en matière de QVT

Cette semaine étant devenue un évènement incontournable de l’année pour les entreprises, elle l’est d’autant plus que la situation actuelle nous pousse encore davantage à réfléchir à ce qui est fondamental pour préserver un équilibre et un rythme de vie sain dans notre vie professionnelle et celle de nos collaborateurs.

Chaque année, l’Anact-Aract définit un thème différent pour donner un axe aux entreprises et les aider à élaborer des actions concrètes. Cette année, le thème est : Travailler ensemble.

Ce thème bien choisi traduit le besoin important pour tous de renforcer la cohésion entre les collaborateurs et au sein des équipes à travers des projets professionnels mais aussi sortant du cadre du travail, dans une période où le contact humain a été mis à l’épreuve.

Avec l’accroissement soudain du nombre d’employés en télétravail, la qualité de vie au travail est à revisiter parce que la perspective et les enjeux autour de celle-ci ont été remodelés. Elle est d’autant plus importante à prendre en compte que ceux-ci ont un réel besoin d’actions concrètes qui leur montrent que leur entreprise se soucie de leur bien-être et de leurs conditions de travail. L’enjeu est de réussir à concilier télétravail et présentiel, surtout en ce mois de juin où les effectifs de collaborateurs en télétravail varient beaucoup en fonction des sociétés.

Cette année plus que les années précédentes, les entreprises doivent adopter un rôle de coach et de sensibilisateur auprès de leurs employés en matière de qualité de vie. Elles ont le devoir de les aider à y voir clair dans ce qui est bon pour eux et à tracer une limite entre vie professionnelle et vie personnelle grâce à des conseils et à des services très concrets. Car avec la crise sanitaire, la frontière entre ces deux aspects du quotidien de chacun est devenue bien floue.

Vous êtes à court d’idées pour montrer à vos collaborateurs que la qualité de leur vie au travail est importante pour vous en cette année si particulière ?

Cette année, la semaine pour la QVT pourra avoir lieu aussi bien dans les domiciles de vos collaborateurs que sur vos lieux de travail. Il est de votre sort de juger ce qui est le plus pertinent pour mettre en avant la convivialité et l’importance du travail en équipe tout en prenant en compte les règles sanitaires qui s’imposent à nous. Vous pouvez d’ailleurs adopter un format hybride pour que tous vos collaborateurs puissent profiter de cette semaine au même titre.

  • Pour améliorer la qualité de vie en Télétravail (QVTT), rien de tel que des box gourmandes à faire livrer à vos collaborateurs directement chez eux pour qu’ils puissent déguster un apéro ou une collation fruitée.
  • Si vous avez la possibilité d’organiser des activités sur place, vous pouvez tout à fait offrir à vos collaborateurs une animation originale et conviviale, comme l’installation d’un bar à jus ou d’un vélo-smoothie pour l’occasion. Ces évènements associent bien-être, convivialité et santé, 3 piliers de la qualité de vie au travail.
  • Vos collaborateurs seront aussi heureux d’avoir à disposition des corbeilles de fruits frais pour grignoter sainement pendant cette semaine un peu originale !